Une dégustation d’Ardbeg au New City Gas…..

Samedi dernier le 15 septembre, était organisée une dégustation de whisky Ardbeg au New City Gas à Montréal….Au programme bien sur des dégustations de ce précieux nectar ainsi qu’un méchoui et des cocktails étaient proposés!

L’Écosse à Montréal, on s’y croirait !

Pour l’occasion beaucoup de personnes avaient joué le jeu, en mettant soit un kilt, une veste en tweed ou une écharpe écossaise ce qui apportait une touche très ‘’trendy ‘’ à cet évènement 🙂

Cindy et le méchoui 🙂

Et quelle n’était pas ma surprise en arrivant de voir des toiles sur les murs de la terrasse avec des photos de paysages Écossais, ainsi – et c’était bien surprenant – en plein milieu de la cour d’entrée un enclos avec…. Des moutons ! Oui, oui vous m’avez bien lu des moutons… WOW!

Les moutons qui portent le logo d’Ardbeg

Tout d’abord connaissez-vous vraiment l’Ardbeg?

L’Ardbeg est un whisky écossais qui est fabriqué sur l’île d’Islay située à l’ouest de l’Écosse. Au tout départ c’est sur cette Ile que les moines trouvèrent refuge pour se protéger des attaques des Scandinaves. Et c’est également sur cette île très escarpée que certains distillateurs s’installèrent afin de faire le commerce de leur eau-de-vie de contrebande….

 Et pourquoi sur une île me demanderez-vous, alors un peu d’histoire….

Au cours du 16ème et du 17ème siècle, le whisky devient une boisson nationale, fabriqué à base d’orge, d’avoine et de seigle comme matières premières, le whisky est alors distillé plusieurs fois pour obtenir une eau-de-vie plus douce. Du noble très riche au paysan très pauvre, toute la population consomme du whisky.

En 1642, Charles Ier, crée une taxe fiscale ainsi qu’un monopole de la distillation, ce qui engendre la contrebande.

Depuis que l’Écosse a été unie à l’Angleterre en 1603, cette histoire de taxes va exacerber les Écossais. Les distillateurs sont surveillés par les contrôleurs de taxes, les ‘’Excise men‘’, envoyés par la bureaucratie de Londres en Écosse afin qu’ils veillent à l’application de la loi. En 1777, on ne comptait que 8 distilleries ‘’ légales ‘’ dans toute l’Écosse alors que dans la seule ville d’Édimbourg, il y avait plus de 400 alambics clandestins, c’est vous dire !

Les distillateurs clandestins s’écartent de plus en plus des villages pour pouvoir opérer à l’abri des contrôleurs et c’est ce qui expliquerait qu’ils avaient pu découvrir les sources les plus pures dans des endroits totalement reculés, d’où aussi l’installation de distilleries dans les îles escarpées et difficiles d’accès comme l’île d’Islay ou celle de Skye.

La distillerie d’Ardbeg a été officiellement  créée en 1815, même si elle existe de façon plus ou moins illégale depuis 1794…

Bien sûr la maison propose différents Ardbeg environ 50 …..Mais voici ceux qui sont disponibles à la SAQ :

L’Ardbeg 10 years : C’est celui que j’ai eu le plaisir de déguster samedi. Son goût tourbé et fumé  est exceptionnel. Il a une très belle couleur or, avec des notes de tabac, d’iode et de malt. En bouche, il a à mon avis, une finale longue et légèrement salée… À découvrir !

Il faut savoir également, que la plupart des whiskies sont filtrés à froid, et on redescend le degré alcoolique en faisant une adjonction d’eau. Mais ce n’est pas le cas pour la maison Ardbeg qui ne fait pas systématiquement de filtration à froid et c’est pour cela que le degré alcoolique des Ardbeg varie.

Et même si ce whisky a été lancé en 2000, il faut savoir qu’en 2008, il a reçu le titre de ‘’Whisky Mondial de l’année ‘’ par Jim Murray auteur du ‘’Whisky Bible ‘’.  Son prix est de 91$ à la SAQ et titre à 46%

Ma dégustation peut enfin commencer !

J’avais déjà fait une dégustation d’Ardbeg il y a une bonne dizaine d’année.  Pour apprécier et dicerner toutes les saveurs, notes, odeurs… le  » top du top » est de pouvoir utiliser des petits verres qui ont un couvercle afin que les premières notes que vous sentez restent encore plus longtemps dans votre verre et de pouvoir ainsi  capturer l’essentiel du précieux nectar lors de la dégustation!

L’Ardbeg Uigeadail : Que l’on prononce  ‘’ Oog-a-dal ‘’. Son nom vient de la source dans laquelle la distillerie puise son eau depuis des décennies, le ‘’ Loch Uigeadail’’. Car sachez que ‘’loch’’ en gaélique signifie lac ou étendue d’eau…En 2009, Jim Murray, nomma  l’Uigeadail comme ‘’Best single malt ‘’, rien que ça ! Un vrai mélange de saveurs telles que le malt, la tourbe et aussi des petites notes d’agrumes…. Son prix est de 147.50$ à la SAQ et titre à 54.2%

L’Ardbeg Blasda : Il est d’une couleur un peu plus vieil or.  On a toujours des notes de fumée en bouche bien particulières à l’Ardbeg,  avec également des saveurs de tourbe et d’agrumes et aussi un petit côté sucré! Son prix est de 135$ et titre à 40%, mais il ne sera disponible que dans les SAQ Signatures à partir de la fin octobre….

L’Ardbeg Corryvreckan : quel beau whisky ! Des notes fruitées comme la pomme verte, un côté  épicé, toujours des arômes de fumée, de tourbe, d’agrumes d’épices et même de poivre ! Les experts vont l’adorer c’est certain …. Son prix est de : 162$ à la SAQ et titre à 57.1, lui aussi ne sera disponible que dans les SAQ Signatures à partir de la fin du mois d’octobre.

Les cocktails crés par Lawrence

Voici également les cocktails qui étaient proposés afin de faire découvrir l’Ardbeg sous différentes facettes…

Le Smoke Ceasar
Larry en pleine action avec le Islay Cobbler 🙂

J’espère vous avoir donné l’envie de découvrir ou de redécouvrir L’Ardbeg le  »Whisky de malt le plus tourbé du monde ». Ce n’est pas pour rien que sur la bouteille il est noté  »The Ultimate Islay Single Malt Scotch Whisky »…

Cheers !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s