Redonner au métier de barman ses lettres de noblesses – Journal Métro

Audrey Lavoie | Journal Métro | 17 janvier 2012

http://www.journalmetro.com/carrieres/article/1073961--redonner-au-metier-de-barman-ses-lettres-de-noblesses

L’école Ateliers & Saveurs offre des cours à ceux qui souhaitent apprendre l’art du cocktail et même en faire un métier. Au Québec, aucun diplôme n’est reconnu – ni nécessaire – pour exercer le métier de barman, et peu de cours se donnent sur l’art de créer des cocktails. Toutefois, depuis plus de trois ans, l’école Ateliers & Saveurs du Vieux-Montréal offre, dans son volet Bar & Coach, des formations aux amoureux des cocktails et aux apprentis barmans.

Alors que les formations proposées au grand public ne durent que quelques heures, pendant lesquelles les participants apprendront à concocter trois ou quatre cocktails selon les règles de l’art, la formation professionnelle, elle, dure 30 heures. «On les forme vraiment de A à Z. On leur apprend le métier du bar – comment vendre, quelle conduite adopter derrière un bar – en plus de les former à connaître les alcools et les spiritueux, explique Fanny Gauthier, mixologue et copropriétaire d’Ateliers et saveurs. En 30 heures, ils deviennent de véritables bartenders

Parce que le métier de barman n’est pas encore reconnu au Québec et qu’aucune formation n’est nécessaire pour le pratiquer, les gens sont très peu nombreux à s’inscrire à ces cours de leur propre initiative, pour devenir des professionnels, rapporte Mme Gauthier. «Le plus souvent, je me déplace dans les établissements et je forme le personnel, en plus d’aider les gens à construire la carte des cocktails», dit-elle. En attendant, pas besoin de devenir barman professionnel pour faire de bons cocktails et épater ses convives. Les formations Tendances cocktails enseignent aux épicuriens qui le souhaitent à confectionner trois cocktails en deux heures, qu’il s’agisse de cosmopolitans ou de cocktails à base de rhum ou d’épices. Enfin, l’école Ateliers & Saveurs propose la formation Barman d’un jour, dans le cadre de laquelle les participants passent un samedi complet à s’initier à l’art de la mixologie en apprenant à préparer plusieurs cocktails classiques.

L’experte s’exprime Fanny Gauthier est mixologue et formatrice depuis une douzaine d’années. Elle est aussi membre de l’International Barmen Association (IBA).

De quoi a-t-on besoin pour être un bon créateur de cocktails? De connaissances! Il faut connaître ses alcools. Être mixologue, c’est comme être chef cuisinier : quand on crée un cocktail, on le fait selon des accords de saveurs. Toutes les vodkas n’ont pas le même goût, et la même chose vaut pour les rhums, les tequilas ou les gins. Si on ne connaît pas ses ingrédients, on ne peut pas être un bon mixologue.

Nommez-nous quatre choses qu’il faut avoir dans son bar. De la vodka, du Cointreau, du jus de citron et du sucre.

Quelles seront les tendances en 2012? On va revenir à des cocktails un peu plus frais, comme des margaritas à base de fruits frais. On va aussi reprendre des classiques, mais remis au goût du jour, avec de nouvelles saveurs.

Pour qu’un cocktail soit bon et équilibré, il faut respecter la règle des 3S. Sweet. Sucre, grenadine, etc. Sour. Jus de lime, de pamplemousse, etc. Strong. Alcool fort.

Ateliers & Saveurs – Bar & Coach 444, rue Saint-François-Xavier 514 849-2866

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s